La Citadelle

Forum sur le jeu de rôles Kult
Nous sommes le Lun 18 Fév 2019 13:52

Heures au format UTC + 2 heures




Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Lun 27 Jan 2014 11:28 
Hors ligne

Inscription: Lun 16 Sep 2013 17:26
Messages: 123
Je sors alors du camion, regarde la tour puis me dirige vers le rednek.

Excusez-moi mais que fait-on ici? On est où? Et pourquoi on est considéré comme de la viande?

Je le regarde en attendant sa réponse avec un petit sourire malgré mon stress...

A oui, et j'oubliais, comment on rentre chez nous? Ou du moins comment on mène une vie correcte ici, ça a quand même l'air pourri comme endroit!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Mar 28 Jan 2014 23:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 28 Déc 2012 18:09
Messages: 170
Je vais prêter main forte à Elizabeth pour soulever le brancard, peut-être qu'au passage je pourrais saisir les paroles du jeune blessé, si toutefois il possède assez d'énergie pour répondre. Je glisse tout de même à Elizabeth le fond de ma pensée à voix basse :

- On pourrait peut-être s'octroyer la place d'infirmière ou d'aide-soignante une fois dans les murs, tu as l'air douée pour ça et moi j'ai des connaissances médicales en premiers soins, ça pourrait nous aider...!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Mer 29 Jan 2014 09:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 1 Oct 2013 23:12
Messages: 228
Le jeune placé sur le brancard gémi de douleur. Il se tourne vers Élisabeth et lui demande son nom. L'étudiante en art lui réponds brièvement avec de poser ses propres questions.
"Je m'appelle Asim. Est ce que je suis mort?" Il se tourne alors vers la tour et ses yeux se remplissent de larmes.
Nonnn! Pas la tour. Les prêtres sont fous. Ils ont voulu me couper une oreille... Je me suis enfui. Mais les monstres... Ils sont toujours là. Ils attendent. Certains sont même rentrés dans la tour! Ils vont tous nous avoir. On ne peut pas fuir! Ils sont partout... Ils vont nous avoir! Ils vont m'avoir... Ils aiment le gout de ma chair... Je le sais. Je... La tour... C'est celle du mythe antique! Je... Ils murmurent... Ils viennent pour moi... Ils arrivent..."
Le pauvre Asim fini par de nouveau perdre connaissance. Sandra qui aide Élisabeth se rend compte que certaines blessures sont infectées ce qui cause la fièvre de l'adolescent. À ce stade, si il n'a pas d'antibiotiques rapidement, il a de forte chance de mourir.

Mircea pose ses questions au groupe du contrebandier. Le noir l'ignore superbement, néanmoins l'asiatique à ses côtés avec un grand sourire répond à ce dernier:
"C'est dommage pour toi corbeau (mircea est habillé intégralement de noir et le chinois lui a attribué le sobriquet) qu'il n'existe pas un poste de poseur de question professionnel. T'aurai à bouffer jusqu'à la fin des temps. Tu faisais quoi dans la vie à part noircir le paysage et croasser?"

Pourtant si c'est un asiatique goguenard et moqueur qui répondait à l'antiquaire, le milicien aux dents pourries lui était dans un tout autre registre et Sébastien allait s'en rendre compte prochainement.
Ce dernier devint aussitôt teigneux lorsque le jeune homme lui adressa la parole.
"Déjà, tu vas m'effacer ce sourire de con de ta face de minet et tu vas me donner du monsieur! Pour qui est ce que tu te prends sale playboy à t'adresser irrespectueusement aux lieutenants du Nigérian?"
Le pirate au volant regarde avec intensité de son œil unique Sébastien qui se sent soudainement observé de part et d'autre.

Un mouvement de panique souffle dans l’entrepôt. Un des contrebandiers accoure et souffle à l'oreille du jeune homme de la boucler immédiatement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Mer 29 Jan 2014 12:25 
Hors ligne

Inscription: Lun 16 Sep 2013 17:26
Messages: 123
Sans rien dire je me retourne et mon sourire s'élargi un peu lorsque j'ai le dos tourné.

En marchant vers les autres qui tiennent le brancard je dis au contrebandier suffisamment fort pour que le lieutenant entende.

Si on est pas au courant des personnes à qui ont peu parlé, faut pas s'étonné si pour des infos on va trouver une personne qui a l'air d'être influente. Mais je comprend pas, pourquoi tout le monde à l'air sur les nerfs ici! QU'est-ce qui se passe dans cet endroit, et d'ailleurs c'est qui ce Nigérian?

Je vais alors près des jeunes femmes, et propose mon aide pour soulever le brancard. Je dis alors tout bas

On fait quoi? On essaie de déglinguer cette enflure? J'avoue que j'ai des envies...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Mer 29 Jan 2014 21:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 28 Déc 2012 18:09
Messages: 170
Je réponds à Sébastien sur le même timbre de voix basse, tout en gardant un œil inquiet sur le jeune homme du brancard :

- Si on attaque ce tocard, il va falloir que nous réagissions tous pour créer un effet de surprise... Tu as des armes sur toi ? Ou une technique de combat imparable ? Parce que moi, à part un petit cran d'arrêt et des notions de bagarre de rue, je ne garantie pas de tous les coucher...! On devrait attendre quand l'occasion s'y prêtera le plus, avec un seul adversaire, si on peut tirer un des véhicules dehors, ce serait encore mieux !
Mais si personne n'est prêt à bouger, mieux vaut rester neutre encore quelques instants ou faire une ronde autour du hangar pour inspecter les alentours. Les confidences que vient de faire le jeune Asim sur les prêtres qui jouent aux mutilations ne m'inspirent pas l'envie de rentrer dans cette Tour...!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Mer 29 Jan 2014 22:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 5 Avr 2013 17:01
Messages: 184
- Oui, j'avais pensé à cela. Mais quand je vois le peu de cas qu'ils semblent faire ici du bien-être d'autrui, je ne suis pas certaine qu'ils aient besoin d'infirmière et de médecins. Mais si c'est le cas, ça serait une bonne chose effectivement.

* Des prêtres! Des mutilations! *
Je frémis à cette idée, partagée entre peur et colère.
Des images me viennent à l'esprit que j'essaie de chasser.
Asim qui continue à parler m'y aide.

- Oui Sébastien, on est là pour ça. Mais on ne peut pas agir comme ça, impulsivement. Il faut en apprendre plus. Peut-être trouver des alliés...
Si on y allait?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Jeu 30 Jan 2014 09:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 1 Oct 2013 23:12
Messages: 228
La voiturette de golf avec les deux lieutenants fila vers la tour, dents pourries affichant un sourire mauvais, content d'avoir humilié l’athlète. Sébastien un peu secoué ne le laissa pas paraître et comme convenu il prit le haut du brancard pendant que les deux jeunes femmes portaient l'arrière.
Les miliciens fermèrent le hangar derrière eux. Ils s'en allèrent ensuite au trot vers la tour et la voiturette de leurs supérieurs. Pour Mircea qui même si il ne parle pas beaucoup, comprit que le noir, le chinois et les "contrebandiers" font partie d'un groupe différent mais inféodés aux miliciens en veste. Ces fameux hommes du Nigérian dont ils venaient de rencontrer les deux lieutenants. Quel sorte d'homme était il? Quelle pouvait être sa fonction dans la tour? Autant de question qui restaient sans réponses mais qui invariablement et surtout très prochainement allaient s'imposer aux quotidien des alliés d'Emnerkar.

Le groupe de survivants s'en allaient donc désormais vers l'imposante et menaçante tour. Ils étaient maintenant en train de traverser une imposante place aux allures martiales. Des statues érodées projetaient de longues ombres noires alors que le soleil finissait de se coucher. De vieux drapeaux gris et ternes pendaient mollement sous la brise.
Sous une statue on peut lire sur une plaque rouillée: Vivat nostra civitas domino Tenpenny.
Vive notre seigneur Tenpenny. Comprennent Mircea et Élisabeth. Merci la culture classique des lycées privé pour l'un et la "bible" pour l'autre.

Le chinois semble bien aimer ce petit groupe hétéroclite, à moins que ce ne soit l'excitation d'avoir enfin un peu de nouveauté. Le personnage est insaisissable tantôt aimable et affable, il est parfois soudainement assassin dans ses remarques. Mircea dont il semble s'être entiché est la victime préférée de ses jeux de mots.
Sandra pense que ce dernier est gay mais elle garde ses réflexions pour elle. Pour le moment...

Il vous raconte un peu de quoi il en retourne entre deux blagues et questions sur Paris en 2012:

Son groupe à lui fait partie des prospecteurs ou contrebandiers. Ils ont le droit de parcourir le royaume à leurs risques et périls. Tout ce qu'ils trouvent, il en doivent la moitié au Nigérian. Les paiements se font en eau potable et en rations. C'est aussi la monnaie dans la tour. Trouver des nouveaux arrivants fait partie aussi du deal d’où leur vente.

"Rien de personnel les gars juste du bizness!"

Le chinois s'allume une cigarette et en propose aux survivants.

"Le Nigérian quant à lui c'est le boss des niveaux inférieurs. Le gars en charge de la discipline et de la gestion des plébéiens comme tout le monde se fait appeler ici. C'est un kapo brutal et vicieux qui règne par la force et cela semble bien arranger les sucrés des niveaux supérieurs. Les deux affreux que vous avez dans la voiturettes c'est ses âmes damnées. Des sadiques aigris mais efficaces. Bien plus que cette brute de Nigérian, mais c'est un jugement personnel.
Le vrai, vrai Boss, c'est le seigneur Tenpenny. Certains disent que c'est un type bien d'autres un tyran... Le fait est que personne l'a jamais vu. Il communique parfois sur l'intercom général de la tour avec un accent anglais. Yes my dear! Une chose est certaine, la bouffe, les rations et les médocs viennent de lui. Il tient aussi ces putains de goules à distance... Même si ce connard de Nigérian en a fait entrer dans la tour pour ses shows... Un grand malade ce Nigérian. Mais un petit joueur comparés aux autres factions. Il y a les Élus qui sont les chouchou de Tenpenny. Ils font un peu ce qu'ils veulent et souvent c'est pas très propres. Je vous gâche pas le fun, après tout c'est votre premier jour au purgatoire. On dit qu'ils cherchent à contrer la corruption du Royaume mais franchement, à mon sens ce sont juste des nantis qui se la coulent douce. On se demande ce que Tenpenny leur trouve. Il y a en tout cas longtemps qu'ils se seraient fait crever par des avides si ce n'était pas pour les prétoriens. Des brutasses à la gâchettes facile. Les golems de Tenpenny et les gardiens des derniers étages. Leur leader Krauser a tué d'une main l'ancien patron du Nigérian. Pour l'exemple car l'autre à refusé un ordre de Tenpenny. J'te dis que ça a filé droit ensuite. T'as aussi les prêtres de l’église des douze. Eux faut pas trainer dans leurs étages, vous allez vite apprendre ça les loulous. C'est certainement les plus allumés du lots mais ils se tiennent ensemble et font pas chier, sauf quand ils ont besoin d'un volontaire pour leurs sacrifices. Charmant n'est ce pas?"

Le chinois s'amuse des faces horrifiées et confuses.

"Ah ben que voulez vous mes amis c'est pas funland le purgatoire."

Il se tourne vers Sébastien.

"Toi tu m'as tué playboy quand t'as fait ton numéro au juteux. Genre j'arrive et je pose des questions au plus gros connard des niveaux inférieurs. Tain t'aurai pas pu tomber pire! Sinon pour répondre à ta question, la vie ici c'est de la merde en barre. Les seuls loisirs, un peu de drogue et les filles dans les red quarters.
Pour le reste c'est boulot, dodo et pas se faire trucider entre deux.
Si tu veux te barrer chez toi, t'as les jeux des Élus, mais sérieux mec. Testes pas. Je préfère encore me faire tailler une pipe par une goule que de postuler pour leurs jeux."

Alors que le chinois n'en fini plus de parler, Élisabeth remarque un contrebandier bien taciturne avec un foulard et des lunettes d'aviations qui marche silencieusement à leurs côtés. Il ne semble pas les surveiller mais pourtant il les observe sous toutes les coutures. Que cherche il a savoir? Quelles sont ses intentions?

Ces questions resteront en suspend pour la jeune femme car soudainement les choses s’accélèrent. Entrant finalement dans l'ombre de la tour le quadragénaire traumatisé se fige.
Ne pouvant s'arrêter sous peine de renverser le brancard, Sandra se retourne et lui demande de venir avec toute la délicatesse du monde. Pourtant rien n'y fait. L'homme se prend la tête dans les mains et se bouche les oreilles.
Il se met à hurler: "MAIS TAISEZ VOUS! TAISEZ VOUS!!! CE N'EST PAS POSSIBLE!!!"
Il attire l'attention de tous ceux qui sont capable de l'entendre.
Ses yeux larmoyant laissent couler deux traces sur sa face crasseuse. Élisabeth est choquée de voir tant de désespoir dans son regard.
L'homme se mets alors à courir vers l'ouest. Le chef des contrebandiers lui hurle de ne pas aller dans cette direction mais c'est sans effet. La pauvre type cours, tombe, se relève dans un nuage de poussière, tombe encore...
Le chinois affiche une mine contrite comme si il s'attendait à quelque chose d'atroce. Le temps semble se figer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Jeu 30 Jan 2014 13:08 
Hors ligne

Inscription: Lun 16 Sep 2013 17:26
Messages: 123
Dès que je vois l'homme courir, et après tout ce qu'on m'a expliqué, je pose vite l'avant du brancard dans les mains du chinois, lui dit un merci (s'il le prend et si je vois qu'il lâche je dépose l'avant par terre) puis démarre en sprint à la poursuite du fuyard, espérant le rattraper avant de se faire tuer ou attaquer par quoi que ce soit...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Jeu 30 Jan 2014 21:04 
Hors ligne

Inscription: Ven 17 Déc 2010 23:56
Messages: 513
je regarde autour si il y a des objet qui pourrait servir d'arme.

La situation n'est pas très encourageante, et nous avons fait peu de progrès dans nos investigation il me semble. Peut être devrions nous attendre, et les choses vont se débloquer d'elle même. Je ne suis pas sur qu'une solution armé soit pour l'instant la meilleur option pour nous.

_________________
« Souviens-toi d'oublier. »
Friedrich Nietzsche


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chapitre 2, L'autre Monde.
MessagePosté: Lun 3 Fév 2014 21:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 28 Déc 2012 18:09
Messages: 170
J'ai posé le brancard à terre moi aussi, et je me fige la main plaquée sur ma poche, là où est rangé mon cran d'arrêt. C'est dans un reflexe sans doute vain que j'imagine cette lame utile, sans savoir à quel moment elle le sera.
En attendant, je reste plantée près du brancard, le regard fixé dans la direction de l'homme hurlant. Vu la tête du chinois, l'issue de sa fuite irraisonnée sera fatale à cet homme qui ne contrôle plus ses nerfs.
Je retiens mon souffle dans l'espoir de le voir revenir, ainsi que notre camarade qui s'est lancé à sa poursuite.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Forum verrouillé Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 2 heures


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com