Chapitre 3 La tour

Modérateur : Morningstar

Verrouillé
Avatar du membre
Morningstar
Messages : 228
Enregistré le : mar. 1 oct. 2013 23:12

Chapitre 3 La tour

Message par Morningstar » sam. 8 févr. 2014 10:35

Sébastien et le mystérieux contrebandier se retrouvent ensemble, l'homme glisse un message dans la main du jeune homme. Il lui demande de le lire lorsqu'il sera à l'intérieur de la tour. Ils se mettent ensuite à courir vers l'entrée. Très vite ils sont de nouveau sur le sentier balisé de l'entrée sud. Ils rejoignent les autres survivants. Le chinois les applaudis chaudement:
"Oh oh oh, un beau spectacle messieurs! Il est temps de rentrer maintenant, nous n'avons plus beaucoup de temps." Il se met ensuite à trottiner vers une entrée imposante, laissant les survivants se débrouiller avec le brancard. Du sauveur de Sébastien, il n y a plus de traces. Ce dernier ne s'est pas arrêté et a continué de courir jusqu'aux portes.

Au loin, des hommes du Nigérian leur font signe de se grouiller, ils sont à crans dans leurs gestes et leurs visages, comme si ils savaient ce que la nuit tombante allait régurgiter sur le Royaume.
La petite troupe fini par se mettre à courir et s'est à bout de souffle qu'ils rentrent dans la gueule imposante de la porte sud.
Plusieurs hommes s'activent derrière eux et verrouillent l'énorme porte renforcée. C'est dans un écho monstrueux et métallique que se ferme le monde derrière eux. Ka-klong.
Un sentiment de peur et de claustrophobie vient saisir les nouveaux venus au plus profond de leur âmes. Ils sont désormais dans la tour de Tenpenny.

Le chinois les invite à le suivre. Ils empruntent une série d'escalier périphériques. Dans les quelques premiers niveaux, ils ne croisent personne, seul le métal et le béton répondent en écho à leurs pas hésitant.
Au quatrième, ils finissent par passer une seconde barrière de sécurité. Les quelques gardes les scrutent d'un œil torve et apathique, un d'entre eux se lèche les lèvres en matant Élisabeth. Le chinois leur parle et c'est avec indolence que ces derniers accordent l’accès au groupe. La porte est faites de barreaux comme une porte de cellule. Elle est attachée par des chaines et un cadenas. Quelques minutes plus tard, le petit groupe se retrouve sur une plateforme extérieur. Tous peuvent voir en contrebas la place qu'ils ont emprunté précédemment, elle est désormais quasiment plongée dans le noir à l'exception d'un spot plus sur la droite éclairé par des spots de lumières.
Des clameurs viennent d'un peu plus loin dans l'étage et c'est alors qu'ils voient un petit groupes d'hommes hilare en train d'éclairer la scène en contrebas.
Intrigués ils regardent à leur tour et c'est avec horreur qu'ils reconnaissent le pauvre homme que Sébastien à tenté de sauver. Ce dernier, toujours vivant s'est trainé sur la place laissant derrière lui une sinistre ligne rougeâtre. Krauser ne l'a pas achevé... Sandra voit alors la plus abominable des créatures sortir des ombres pour se ruer vers le pauvre homme. Prise d'Effroi, un couinement étouffé sort de sa bouche.
La créature si elle est humanoïde n'est certainement pas humaine ni animale. C'est une aberration tout droit sorti d'un monde de cauchemar. Longiforme et simiesque, elle meut son corps blafard tel un singe ivre et malfaisant. Sa face longiligne dépourvu de nez laisse échapper une bouche pleine de petit crocs noirs et acérés. Elle n'a pas d'yeux mais deux orbites creuses laissant poindre en leur centre une sinistre lumière rouge.
Le monstre ou plutôt... La goule... N'atteindra pas le blessé. Une balle de haute vélocité aura tôt fait de lui exploser le crâne.
Une autre arrive presque aussitôt pour prendre sa place et c'est le même traitement qui lui est réservée.
A chaque tir les hommes réagissent comme dans une corrida, hurlant des olééééé emplis de vice et d'insanité.
La compréhension vient maintenant ajouter à l'horreur de cette scène impie. Krauser se sert du blessé comme d'un appât et les hommes son excités par ce jeu macabre.
Finalement après une quinzaines de tirs bien ajustés, les tirs de Krauser finissent par perdre de leur justesse. Lassé ou à court de munition, ce dernier laisse le blessé à son funeste sort. Les goules ne le tuent pas de suite mais mange à même son corps meurtri. C'est donc durant d'interminables secondes et sous des hurlements à glacer d'effroi le plus endurci des hommes que les survivants assistent à la scène la plus choquante de leur vies. Finalement une goule en vient à le mordre au cou. Quelques gargouillement plus tard, le Royaume aura de nouveau clamé une autre victime. Les lumières s'éteigne et les hommes hilares reprennent leur chemin vers les chambres communes.
Une lumière rouge s'illumine dans l'ombre. Le chinois tire sur sa cigarette. Son regard est sombre. Très sombre. Lentement il finit par dire:
"Et c'est ainsi qu'ils perdirent leur innocence."
Il marche à travers le groupe qui est encore sous le choc, incapable de réagir à l'horreur qu'ils viennent de contempler.
"On se revoit demain. Trouvez vous un coin pour dormir et ne faites pas les cons si vous voulez pas finir comme lui."
Il jette sa cigarette en contrebas ou elle disparait au milieu de centaines de petits points rouge comme elle.

Nino
Messages : 123
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 17:26

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Nino » lun. 10 févr. 2014 15:17

J'essaie de faire comme si cette horreur ne m’atteignait pas, afin de ne pas paraitre faible devant toutes ces personnes. J'essaie de voir si il y a de quoi manger ou boire dans les environs, de quoi les gens se nourrissent et boivent...

Bon, il faut paraître fort et ne pas baisser la tête, sinon on sera prit pour des loozer ici, donc il faut faire les durs!

J'essaie aussi de scruter après diverses portes, sorties et autres. Et aussi, on ne sait jamais, si je reconnais certaines personnes.

Avatar du membre
Sarah Dassy
Messages : 184
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 17:01

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Sarah Dassy » lun. 10 févr. 2014 23:51

Tant que les coups de feu retentissent et abattent les aberrations, je regarde fascinée le spectacle macabre et surréaliste qui se déroule loin sous nos pieds.
Mais quand somme l'hallali pour le malheureux, toute l'horreur de la scène m'envahit.
Je me détourne et me bouche les oreilles jusqu'à ce que tout soit fini.
Je suis les autres lorsqu'ils quittent la plateforme, comme dans un cauchemar.

Malgré les paroles de Sébastien, j'ai du mal à donner le change et faire bonne figure.

sadie
Messages : 513
Enregistré le : ven. 17 déc. 2010 23:56

Re: Chapitre 3 La tour

Message par sadie » mar. 11 févr. 2014 20:02

je tente de regarder l'action, prenant conscience que cela ne peut être durable.

Nous ne pourrons surement pas conserver notre raison très longtemps ici.
« Souviens-toi d'oublier. »
Friedrich Nietzsche

Avatar du membre
Morningstar
Messages : 228
Enregistré le : mar. 1 oct. 2013 23:12

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Morningstar » mer. 12 févr. 2014 09:56

Finalement, le groupe se décide et se met en marche dans l'étage numéro 4 de la tour Tenpenny. Très vite ils se rendent compte que l'étage est essentiellement composé de petites chambres collectives et de réfectoires. Presque toutes les chambres sont occupées par des plébéiens. La plupart ont une sorte de vigie qui tient la garde à l'entrée pendant que les autres dorment. Quand ils passent à proximité, les hommes ou les femmes fatigués les dévisagent avec suspicion. Personne ne veut engager la conversation. Cela tombe bien, les 4 n'ont pas vraiment envie de parler.
La tour est tubulaire et son centre creux donne sur une montagne d'ordures en contrebas. Celui qui regarde trop longtemps cet abyme nauséabond à l'impression de voir des "choses" bouger dans les ténèbres.

Il n'y a ni eau ni nourriture, aucun robinet ne fonctionne. Il n'y a pas d'électricité non plus. Néanmoins il existe des étals (vide à cette heure) qui semblent en faire le commerce. Vous passez aussi par quelques petites boutique ou l'on vend un peu de tout, néanmoins leurs stores sont fermés.
Surement demain matin ils seront ouverts.
Dans un des réfectoires vide, il y a une pancarte indiquant une loterie. Ceux qui s'inscrivent peuvent manger et boire à volonté. Tous les jours à midi. Sur l'estrade, une sorte de grosse roulette à bingo.


En continuant non loin du poste de garde pour les étages inférieurs, il y a une pièce avec la mention répartiteur. Une petite affiche indique que les nouveaux doivent se présenter à l'accesseur général si ils veulent travailler. Sur un grand panneau d'information, il y a divers noms avec des côtes et des tarifs. Cela vous semble pour le moment le plus nébuleux possible. Il y a aussi quelques pamphlets de l’Église des 12 dans un promontoire. Leur lecture vous donne la nausée, ils sont blasphématoires au possible. Tout n'y est question que de douleur et de sévices à s'infliger à soit ou aux autres pour rembourser le sacrifice de Jésus. Expiation, douleur et Foi. Cette évocation fait particulièrement froid dans le dos d'Élisabeth.

Les survivants font le tour de l'étage et remarquent que toutes les issues supérieurs (3) sont soient verrouillées soient gardés. Les hommes du Nigérian patrouillent par groupe de 10 les couloirs extérieurs et intérieurs.

Éreintés les survivants finalement s'installent au numéros 23 (aile est) qui semble vide. Ce studio de 30 mètres carrés est aussi misérable qu'il est dégradés. Il y a une chaise, une table et un canapé miteux et éventré. Le papier peint tombe en lambeau quand il n'est pas tagué salement. Tous les meubles sont brisés. Il y a un tas de cendres au centre avec une casserole noircie et renversée. Sandra laisse échapper un cri lorsqu'elle retourne la casserole et que des cafards en sortent dérangés dans leur repas. Le contenu de la casserole est noirâtre et pourri depuis des lustres. Le frigo ainsi que le four sont dans un état épouvantable. Quelqu'un a tenté de récupérer les pièces mais le travail est si mal fait que ce démontage ressemble plus à du vandalisme.
Pour finir, la salle de bain est une abomination puant les excréments et la moisissure. La toilette déborde de matières fécales, hors de question de se soulager ici. Mais ce n'est pas tout car la douche est encore pire. Un trou à mi-hauteur portant l'inscription "Glory Hole" illumine d'une lumière sale son bassin de récupération de l'eau remplis de vieux vêtements mélangés à des capotes usagées et des seringues brunâtres.
Tout cela rappelle les pires squats de son adolescence à Sandra. Les autres sont choqués mais trop fatigués pour continuer à chercher mieux.

Nino
Messages : 123
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 17:26

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Nino » mer. 12 févr. 2014 10:55

Je ne cesse de grimacer à chaque vision de plus en plus horrible de ce que va être ma vie jusqu'à nouvel ordre...

Bon, les gars, on va avoir du mal ici, il ne faut prendre aucune décision sans les autres, sauf si cela est une question de survie ou d'ascension "sociale". Je sens que cette loterie est violente, du style, le nom tiré doit se battre à mort ou être exécuté. Donc ne s'inscrire que si on sait ce que c'est.

J'examine alors un peu les différents éléments de cet appartement.

Faudra qu'on mange aussi, vous avez vu quelque chose qui ressemble à de l'argent ici? Il va falloir qu'on sache ce que chacun peut faire, pour une question de survie. Pour ma part, grâce à mon physique, je pourrais soit m'inscrire dans des patrouilles, soit participer à des combats d'arène, en tout cas je pense que passer pour un gros dur peut s'avérer bénéfique ici. Sinon je suis assez doué au jeu.

Avant de m'allonger quelque part, je fais mes katas, j'essaie de faire quelques pompes et abdominaux pour garder la forme.

Avatar du membre
JustineNagoï
Messages : 170
Enregistré le : ven. 28 déc. 2012 18:09

Re: Chapitre 3 La tour

Message par JustineNagoï » mer. 12 févr. 2014 11:35

Ces visions cauchemardesques m'ont donné la nausée et cette odeur métallique de sang agrémentée d'une pestilence lourde de déjections en tout genre me font tourner la tête. Je n'ai pas faim, ni soif juste envie de partir.
L'idée de passer du temps dans cet abîme apocalyptique m'inquiète au plus haut point. Je ne sais même pas ce que l'on doit attendre ici, est-ce que le Nigérian ou Tenpenny lui-même va nous recevoir pour une "visite de bienvenue" ? Je ne sais plus quoi penser...
Je me tourne vers les autres :

- C'est sûr que notre santé mentale va en prendre un coup en restant ici ! Rien que ces quelques minutes passées ici me donnent l'impression d'être différente... Faisons bloc pour l'instant et voyons si les sentinelles viennent nous chercher pour un bilan de compétences...

Avatar du membre
Sarah Dassy
Messages : 184
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 17:01

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Sarah Dassy » jeu. 13 févr. 2014 00:02

Je déprime complètement en voyant l'endroit où nous devons loger pour le moment.
Bien que la présence de mes compagnons d'infortune me réconforte quelque peu.

- Rien à boire, rien à manger. C'est infect et ça pue. C'est encore pire que ce que j'avais pu craindre et imaginer. Et il va falloir vivre là-dedans, si on peut appeler ça vivre? Pfff...

Tout cela est tellement fou et affreux que je me demande s'il n'aurait pas valu mieux rester dehors. Et attendre...
Mais quand je me remémore la scène à laquelle nous avons assisté... j'en suis bien moins sûre.

Au final, c'est mon estomac qui va me faire penser à autre chose.
J'ouvre mon sac à dos et fouille pour voir si je n'y ai pas laissé le fond d'une petite bouteille d'eau ou un petit quelque chose à grignoter. Qu'est-ce que je ne donnera pas même pour une simple pomme.

Nino
Messages : 123
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 17:26

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Nino » jeu. 13 févr. 2014 12:19

Tout en faisant un peu d'exercice, j'écoute un peu les filles qui parlent

Bon, concentrons-nous sur notre objectif, se barrer d'ici, car ça ne sert à rien de se rappeler qu'on vit dans la merde.

Je regarde alors s'il y a l'heure quelque part, ou un moyen d'avoir l'heure, si ma montre est toujours là.

Je suppose que vu qu'il est tard personne n'est au recensement, donc faudra y aller demain. On essaie d'être recrutés ensemble dans un secteur ou de chacun essayer d'avoir des informations, on étant dans des boulots différents?

J'essaie toutefois que le sport ne soit pas trop fatiguant ni transpirant, étant donné le manque d'eau...

Avatar du membre
Sarah Dassy
Messages : 184
Enregistré le : ven. 5 avr. 2013 17:01

Re: Chapitre 3 La tour

Message par Sarah Dassy » jeu. 13 févr. 2014 17:45

Je sors de mon sac ces petites trouvailles inespérées.

- Y a pas grand chose mais j'ai encore un peu d'eau et ça.
Y a moyen de boire une petite gorgée chacun, c'est toujours mieux que rien.


Essayer de cacher ce petit trésor, ça ne m'est pas venu à l'esprit.
C'était spontanné et naturel.
Ce serait de toute façon un bien mauvais calcul que de la jouer égoïste et perso.
J'ai beaucoup plus besoin d'eux dans cette situation qu'eux de moi.

Verrouillé