La Citadelle

Forum sur le jeu de rôles Kult
Nous sommes le Mar 25 Sep 2018 14:47

Heures au format UTC + 2 heures




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Ven 21 Avr 2017 02:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 9 Jan 2015 20:09
Messages: 10
Localisation: Bogotá.
Chers amis à l'esprit foncièrement exotique, je vous explique la dynamique d'Inspirations [Idées de scénes]

L'idée c'est de proposer l'une de ces trois options: personnage, endroit ou situation, de la manière la plus simple possible pour ensuite, développer dans un petit paragraphe une idée de scène ou eventuellement, un scénario. Une possible mise en contexte ou explication pourrait accompagner la scène. Après, l'auteur du texte propose le personnage, l'endroit ou la situation que le prochain membre doit utiliser pour sa création. Ce dernier, après avoir rédigé son texte, devra à son tour proposer un personnage, endroit ou situation, lui aussi. Et l'opération se répète.

Ex: Marché aux poissons.

Emporté par l'intensité des odeurs, mon corps à moitié engourdi se déplacait vers la source d'un tel languissement des sens. Cette senteur étrangère à toute ma mémoire olfactive effleurait ma peau et pénétrait mes narines de toute sa force mystique... mes autres sens, endormis, se soumettaient à la domination de mon odorat hyper stimulé. Je me figurais une tache qui s'étendait tout au long d'un tissu l'impregnant entièrement. Telle était la puissance de cette senteur sur mon odorat et mes autres sens. Ma démarche se poursuivait, ma personne s'avancait au milieu de cette effloraison magique suçant ma consience... Soudain, le stimulus m'a été brutalement arraché. L'absence de sa caresse m'a projetté violemment par terre. J'ai ouvert mes yeux... douloureusement... et j'ai vu... j'ai vu la figure au chapeau chinois remuer les bras. Quelle étrange invocation faisait - elle? qu'était devenue ma senteur?... et puis, qu'est ce que cette canne à pêche faisait devant moi?... plus jamais cette senteur magique n'est venue me baigner dans sa substance... et la seule sensation qui m'en a consolé, c'était ce gros hameçon rouillé enfoncé dans mon palais. Le chinois, quant à lui, poursuivait ses mouvements hypnotiques tout en contemplant la trappe par terre d'où jaillissait la fumée délicieuse qui m'avait tenté, alors qu'une autre silhouette venait comme endormi, tout comme moi, je l'avais fait.

Cette scène pourrait avoir lieu à Metropolis, plus exactement dans la Cité Vivante. Ou dans l'un des Royaumes des rêves. Elle aurait pu être originée après que le personnage ait été drogué ou que quelqu'un ait soufflé une substance pulvérulente sur son visage. Les composantes de la drogue ou de la substance, richement stimulants, auraient pu troubler à un tel point ses sens que son énergie divine a déchiré momentanément l'illusion.


Prochain membre: Boîte de nuit


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: Jeu 27 Avr 2017 02:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 9 Jan 2015 20:09
Messages: 10
Localisation: Bogotá.
Je me lance de nouveau. ;) .


Boîte de nuit


… - je vous en supplie, n’arrêtez pas, ne le faites pas, n’osez m’en priver !- ... la sueur coulait à flots sur ma peau, la vague de chaleur m’étouffait plaisamment, mes pores les plus intimes hurlaient de désir… - Monsieur regard sauvage, serrez votre emprise… ne la laissez pas s’en évader, allez-y, saisissez-la de toute votre force, de toute votre envie…- les gouttelettes qui perlaient mon front glissaient suivant la cadence du mouvement, de son mouvement, elles trainaient sur mes pommettes proéminentes, se tenaient dessus comme en léchant la peau, et se laissaient entrainer par la gravité descendant jusqu’à la base de mes seins, là, monsieur regard sauvage me fixait avec plus de feu… regard fébrile… - vous retenez-vous, monsieur regard sauvage ? Ne savez-vous pas que la passion d’une femme est pire que le bûcher ?...- ma poitrine, effleurée par le t-shirt trempé de plaisir liquide, faisait jaillir mes deux terminales nerveuses hyper sensitives et toute mouillées priant d’être mordillées… - comment pouvez-vous vous en empêcher ? J’ai hâte de vous, de votre salive, ne voyez-vous pas comme je brûle ?...- Monsieur regard sauvage, la luxure embrasant sa personne, a écarquillé ses yeux et deux rubis incandescents m’ont contemplé en déversant sur mon corps toute leur lascivité retenue… j’en pouvais plus, la chaleur, la musique, son regard me tripotant, ma langue et mes intimités assoiffées… mon entrejambe s’est faite substance, mes jambes ont faibli, la musique s’est distordue… du feu dans mes pores, du feu dans mes seins… du feu… partout… partout le feu…


Une possible explication serait qu’une jeune femme atteinte d’une névrose sexuelle considérable a fait la connaissance d’un conjureur de la passion qui, ayant stimulé son désir au-delà de toute résistance imaginable, a déclenché chez elle son énergie divine, déchirant l’illusion et mettant le feu à la boîte de nuit à travers l’explosion orgasmique de son corps.


Prochain membre : Parc de stationnement


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 2 heures


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com